DocPresse ESJ-Lille

Service Documentation de l'ESJ Lille

Charles-Joseph Panckoucke (1736-1798)

Portrait de Thouron, dessiné par N. H. Jacob, lithographié par Langlumé. BM de Lille

Charles-Joseph Panckoucke est le fils d’André-Joseph Panckoucke (1703-1753), libraire lillois à l’origine du premier titre de presse du Nord-Pas-de-Calais, L’Abeille flamande (1746).

Après avoir repris la librairie familiale en 1757,  il publie son premier journal, les Annonces, Affiches et Avis divers pour les Pays Bas français en 1761, mais quitte Lille pour Paris l’année suivante.

Entre 1767 à 1774, Charles-Joseph Panckoucke publie le Grand Vocabulaire François, dans la lignée de l’Encyclopédie et du Dictionnaire de Trévoux.

Il crée le Journal de Genève (Journal historique et politique) en 1772 et le Journal de Bruxelles (Journal de politique et de littérature) en 1774, tous deux imprimés à Paris.

André-François Le Breton, l’éditeur-libraire initial de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, s’étant retiré une fois la première édition achevée pour vivre de ses rentes, c’est Charles-Joseph Panckoucke qui se chargera des rééditions ainsi que de la publication du Supplément et de la Table analytique. Il publiera à partir de 1782 son Encyclopédie méthodique, actualisant le contenu de l’Encyclopédie et l’organisant thématiquement plutôt qu’alphabétiquement.

Il obtient en 1778 la direction du Mercure de France (qui deviendra Mercure français en 1792) et en 1787, celle de la Gazette de France jusqu’en 1792. En 1789 il acquiert la Gazette nationale, connue sous le nom de Moniteur universel, qu’il lèguera à son gendre Agasse en 1794.

La maison d’édition Panckoucke, notamment sous la direction de son fils Charles-Louis-Fleury Panckoucke, est considéré comme le premier groupe de presse en France. Son petit-fils par alliance Désiré Dalloz sera à l’origine des éditions du même nom.

Pour en savoir plus

Bibliographie

 

Les commentaires sont fermés.