DocPresse ESJ-Lille

Service Documentation de l'ESJ Lille

Journalisme d’investigation – Enquête journalistique

Le reporter qui rend compte par son propre travail et ses propres initiatives, de questions importantes sur lesquelles des personnes ou des organisations souhaitent garder le secret, est digne du nom d’investigateur. Le reporter ne peut pas simplement transmettre les résultats d’une enquête faite par quelqu’un d’autre, mais doit découvrir lui-même des informations que certaines personnes tentent de cacher au public.
(Définition de l’Investigative Reporters and Editors (IRE), citée par Mark Hunter dans Le Journalisme d’investigation (1997))

—-

Pour moi entre journalisme et investigation, il y a pléonasme. Je ne comprends pas ce que investigation veut dire. Il y a journaliste, point. Par définition, un journaliste fait de l’investigation. C’est un témoin qui empêche que l’occultation domine dans notre organisation de la vie, de sorte que le pouvoir politique, judiciaire, ne puisse pas gérer à sa manière sans que les gens puissent avoir la possibilité de constater par eux-mêmes que ceci est bien ou que cela n’est pas bien.
(Igor Barrère, président du FIGRA en 1996)

—-

TF1 ne doit pas chercher à investiguer au-delà du nécessaire.
(Nonce Paolini, directeur général de TF1 entre 2007 et 2016)

 

Sur le web

 

Investigative Reporters and Editors, Inc.

Located at the Missouri School of Journalism, IRE provides educational services to reporters, editors and others interested in investigative journalism and works to maintain high professional standards.

Reveal (from the Center for Investigative Reporting) The mission of The Center for Investigative Reporting is to engage and empower the public through investigative journalism and groundbreaking storytelling in order to spark action, improve lives and protect our democracy..
A télécharger en PDF : Raising Hell : A Citizens Guide to the Fine Art of Investigation, by Dan Noyes

The YouTube Reporters’ Center is a new resource to help you learn more about how to report the news. It features some of the nation’s top journalists and news organizations sharing instructional videos with tips and advice for better reporting. (2009)

« L’investigation, la pépite du journalisme menacée » Mémoire de fin d’études, Licence Journalisme ISCPA (Benoit Pavan, 2008)

Ouvrages et articles de revues

 

– Aurore Gorius. Les nouvelles voies du journalisme d’enquête. Alliance Internationale des journalistes (Journalisme responsable), 2014
– « L’enquête par hypothèse : manuel du journaliste d’investigation » de Mark Lee Hunter (2011)
– « Pierre Péan dénonce… le journalisme d’investigation. » Médias n°26, septembre 2010
– Georges Marion. Profession « Fouille-merde ». Seuil, 2008
– Jean-Marie Charon. « Le journalisme d’investigation et la recherche d’une nouvelle légitimité. »Hermès n°35 (« Les Journalistes ont-ils encore du pouvoir ? »), 2003
– Cyril Lemieux : « Heurs et malheurs du journalisme d’investigation en France », in Christian Delporte, Michael Palmer, Denis Ruellan (dir.) Presse à scandale, scandale de presse. L’Harmattan, 2001. pp. 85-96. »
– Dominique Marchetti. « Les révélations du « journalisme d’investigation ». » Actes de la recherche en sciences sociales 131-132, mars 2000. Disponible sur le portail de revues Persée.
– Mark Hunter. Le Journalisme d’investigation. PUF (Que sais-je ?), 1997
– Jacques Derogy, Jean-Marie Pontaut. Investigation, passion. Enquête sur 30 ans d’affaires. Fayard, 1993
– Jacques Derogy, Gilles Gaetner, Edwy Plenel et James Sarazin. « Quel journalisme d’investigation? » (table ronde). Esprit, décembre 1990, Dossier « Où va le journalisme? »)

Dans la presse et les blogs

 

Retrouvez sur Scoopit DocPresseESJ les articles récents concernant le journalisme d’investigation

  • Pierre Péan: «Le journalisme d’investigation n’existe pas!» LeFigaro.fr, 28 mars 2014
  •  « Le journalisme d’investigation remis au goût du jour. Les nouvelles pratiques journalistiques, c’est aussi l’actualisation de techniques traditionnelles. A Londres, le journalisme d’investigation est redécouvert depuis avril 2010 grâce au « Bureau of Investigative Journalism ». » Horizons médiatiques, 6 février 2012
  •  « Les nouveaux limiers de la presse américaine. Aux Etats-Unis, la crise de la presse, liée à l’essor d’Internet, a porté un coup fatal au modèle classique du journalisme d’investigation. Mais le « non-profit journalism », soutenu par des donateurs, relève aujourd’hui le flambeau. Le site ProPublica en est l’emblème. » Les Echos, 4 juillet 2011
  •  « ProPublica, un site d’investigation financé par la philanthropie. » Les Echos, 16 novembre 2010
  •  « Propublica traque les abus de pouvoir. Le site américain a remporté un prix Pulitzer pour une enquête sur l’ouragan Katrina. » Le Monde (Télévisions), 23 mai 2010
  •  « Les nouveaux incorruptibles. Ils s’appellent ProPublica, Spot.Us ou MinnPost. Journaux en ligne ou sites, ils sont dédiés au journalisme d’investigation et financés par des philanthropes. » Le nouvel Observateur, 11 mars 2010
  •  « Dossier Denis Robert/Clearstream. Le premier journaliste à avoir enquêté sur Clearstream vient de passer cinq semaines sur le banc des prévenus. Comment en est-il arrivé là ? » Les Inrockuptibles n°726, 28 octobre 2009
  •  « Comment sauver le journalisme d’investigation ? » par Bruce Ackerman et Ian Ayres, professeurs à la Yale Law School. Libération, 21 avril 2009
  •  « La télé mène l’enquête. Les émissions d’investigation font recette sur les chaînes tant publiques que privées. Problème : on trouve de tout dans un genre où la difficulté de filmer sert parfois de prétexte à des méthodes qui font débat. » L’Express, 19 février 2009
  •  « A la télévision, l’investigation est en danger ! » C’est le cri du cœur de Charles Villeneuve, l’inventeur du « Droit de savoir », et de Luc Laboz, producteur de reportages. Aujourd’hui, faire un magazine d’information sur une chaîne est un parcours d’obstacles ! »Paris Match n°3080, 29 mai 2008
  •  « Jerry Mitchell : Chasseur de fantômes. Le journaliste a enquêté sur les pages les plus sombres du passé ségrégationniste du Sud profond des Etats-Unis et contribué à la condamnation d’anciens membres du Ku Klux Klan. » Le Monde, 10 mai 2008
  •  « Au secours de l’investigation. » Le nouvel Observateur, 24 janvier 2008
  •  « Pro Publica relance le journalisme d’investigation. Puisque les journaux ont du mal à financer leurs enquêtes, des journalistes américains ont créé un collectif. En prenant pour cible la puissance publique. » Courrier International n° 889, 15 novembre 2007
  •  « La Cour constitutionnelle allemande renforce les droits des journalistes d’investigation. » Le Monde, 2 mars 2007
  •  « L’investigation en quête de considération. Ces programmes peinent à obtenir la reconnaissance des confrères de presse écrite ou de l’AFP. » 20 Minutes, 30 octobre 2006
  •  « L’enquêteur enquêté. Après Jean Moulin et François Mitterrand, Pierre Péan applique ses méthodes d’investigation sur sa propre famille. » Le nouvel Economiste n°1360, 5 octobre 2006
  •  « Mais où sont passés les journalistes d’investigation ? Les médias n’ont jamais été aussi nombreux. Mais la place laissée à l’enquête ou au reportage ne cesse de se réduire. »Courrier International n°808, 27 avril 2006
  •  « Grandeurs et misères de l’enquête journalistique. Toutes les chaînes hertziennes ont leur magazine d’investigation. Des moyens inégaux mais des buts communs : déranger le pouvoir, casser la langue de bois, sortir des circuits officiels de l’information. » « Denis Muzet, président de l’Observatoire du débat public : « Les journalistes d’investigation sont des Tintin de l’info ». » Le Monde (Télévision & Radio), 20 février 2005
  •  « Les sénateurs veulent restreindre la liberté d’investigation des journalistes. » Le Monde, 8 novembre 2003
  •  « Le Los Angeles Times n’a « aucun regret ! ». Le grand quotidien de Californie répond à ceux de ses lecteurs qui le critiquent pour avoir publié des témoignages peu flatteurs sur Schwarzenegger en défendant le journalisme d’investigation. » Le Monde, 18 octobre 2003
  •  « Police, j’écoute. La mise sur écoute de plusieurs journalistes d’investigation bafoue la liberté de la presse. » Télérama n°2750, 25 septembre 2002
  •  « Le retour de l’investigation. Après avoir longtemps laissé à la presse écrite le monopole de ce genre journalistique, les chaînes veulent se donner les moyens d’enquêter en profondeur. Suivant les exemples de « Capital » sur M6 et d’« Argent public » sur France 2, Canal + lance un magazine trimestriel : « 90 minutes ». » Le Monde, 3 janvier 2000
  •  « Les Français jugent sévèrement le journalisme d’investigation. » Le Monde, 7 octobre 1997
  •  « Le rapport Rassat préconise un renforcement du secret de l’instruction. Rédigé à la demande du garde des sceaux, Jacques Toubon, ce document sur la réforme de la procédure pénale propose tout à la fois de restreindre le champ du journalisme d’investigation et de réformer l’abus de bien sociaux. De quoi étouffer les affaires politico-financières. » Le Monde, 1er octobre 1996
  • « Un entretien avec le directeur de l’information de TF1 sur les pratiques professionnelles des journalistes de la chaîne. Gérard Carreyrou : « La cohabitation tue l’investigation, les sources d’information sont verrouillées ». » Le Monde, 26 janvier 1994
  • « Le journalisme d’investigation a la télévision : Quand Sherlock Holmes tient la caméra… La nouvelle émission de TF 1, « Le droit de savoir », se présente comme un magazine d’investigation. Très éloigné de la tradition française, ce genre est-il compatible avec l’outil médiatique qu’est la télévision ? » Le Monde, 12 novembre 1990

Les commentaires sont fermés.