DocPresse ESJ-Lille

Service Documentation de l'ESJ Lille

Théophraste Renaudot (1586-1653)

Théophraste Renaudot est le fondateur, en 1631, de la Gazette, considéré comme premier journal français*.

Originaire de Loudun, médecin, il est nommé en 1619 Commissaire aux pauvres du royaume, grâce à François Leclerc du Tremblay, alias père Joseph, alias « l’Eminence grise« , proche du cardinal de Richelieu.

Avec le soutien de ce dernier, Renaudot fonde plusieurs organismes à vocation sociale, notamment un Bureau d’adresse qui diffusera des offres d’emploi puis des annonces de toute sorte. Il y organisera des conférences philosophiques et scientifiques, sur le modèle des académies alors florissantes.

En 1631 il obtient un privilège -nécessaire à tout éditeur- pour publier la Gazette, qui sera l’organe d’information plus ou moins officiel du gouvernement, Louis XIII et Richelieu y collaborant même personnellement.

C’est toutefois dans ce contexte de « dépendance » que Renaudot proclamera l’utilité des gazettes qui « empêchent les faux bruits » et posera les fondements de l’éthique journalistique (Voir Gilles Feyel).

*en concurrence avec les Nouvelles ordinaires de divers endroicts que la Gazette « absorbera » dès 1631,  Le Mercure françois des frères Richer (1611) que Renaudot reprendra en 1635 et la Relation de Johann Carolus (1605, Strasbourg).

 

Pour en savoir plus

  • Tristan Gaston-Breton. « Théophraste Renaudot. » Les Echos (Série les pionniers de la communication), 11 juillet 2011
  • Yves Agnès. « Théophraste Renaudot, le fondateur » in Ils ont fait la presse. Vuibert, 2010
  • Jean-Noël Jeanneney. « Renaudot lance La Gazette. » L’Histoire n°338, janvier 2009
  • Théophraste Renaudot. De la petite fille velue et autres conférences du Bureau d’Adresse. Choix et présentation par Simone Mazauric. Klincksieck (cadratin), 2004
  • Gilles Feyel. « Renaudot et les lecteurs de la Gazette, les «mystères de l’État» et la «voix publique», au cours des années 1630« . Le Temps des médias n°2, 2004
  • Gilles Feyel. « Aux origines de l’éthique des journalistes: Théophraste Renaudot et ses premiers discours éditoriaux (1631-1633)« . Le Temps des médias n°1, 2003
  • Bernard Voyenne. Les journalistes français: d’où viennent-ils? qui sont-ils? que font-ils? CFPJ-Retz, 1985
  • François Lebrun. « Théophraste Renaudot, médecin non conformiste. » L’Histoire n°109, mars 1988
  • Raymond Duplantier. « La vie tourmentée et l’oeuvre laborieuse de Théophraste Renaudot. » Bulletin de la Société des Antiquaires de l’Ouest et des Musées de Poitiers, 3e et 4e trimestres 1947
  • Arsène-Marie Chauchat. La curieuse et grande figure de Théophraste Renaudot, Sieur de Boissemé: fondateur du journalisme en France. Hachette (Histoire de la presse en dix portraits), 1937
  • Odette Pannetier, G. Charensol, Pierre Demartres et all. La vie de Théophraste Renaudot. NRF-Gallimard (Vies des hommes illustres n°42), 1929

Les commentaires sont fermés.